Share on FacebookTweet about this on TwitterPrint this pageEmail this to someone

La FESFO est l’organisme porte-parole des 25 000 jeunes francophones qui fréquentent l’une des 103 écoles secondaires francophones de l’Ontario. Dirigée par le Conseil de représentation, un conseil jeunesse provincial élu lors de son Assemblée générale annuelle, la FESFO informe, sensibilise et mobilise des milliers de jeunes afin que leurs voix et leurs besoins se fassent entendre auprès des différents décideurs.

Des jeunes en action ! En français ! En Ontario !

La Fédération de la jeunesse franco-ontarienne (FESFO) a été créée en 1975 par des jeunes qui voulaient « s’assurer que la jeunesse franco-ontarienne participe pleinement au développement de sa communauté ».

Tout d’abord nommée la Fédération des élèves du secondaire franco-ontarien, la FESFO est devenue la fédération de la « jeunesse » afin de créer des ponts encore plus solides entre l’école et la communauté.

Chaque année, près de 2 000 leaders suivent des stages de formation variés avec la FESFO et plus de 4 000 jeunes sont animé.e.s par la FESFO. Plusieurs activités de la FESFO visent à faire découvrir l’identité et la communauté franco-ontarienne et à combattre l’assimilation tout en outillant les jeunes leaders de tous les coins de l’Ontario.

Parmi les activités les plus populaires, nous retrouvons le Stage franco-ontarien de formation en leadership (SFOFEL), les Forums : ta région, ton impact ! et les Jeux franco-ontariens.

L’expertise de la FESFO en développement communautaire est reconnue et utilisée par des partenaires importants tels le ministère de l’Éducation de l’Ontario, l’Association canadienne pour les Nations Unies, Patrimoine canadien et la Fondation Trillium.

La FESFO joue un rôle important « d’incubatrice » de leaders pour la communauté franco-ontarienne. Un grand nombre de ses ancien.ne.s participant.e.s œuvrent aujourd’hui au sein d’une variété de forces franco-ontariennes telles TFO, le Festival franco-ontarien, la Nuit sur l’étang et tout le réseau scolaire. D’autres ancien.ne.s qui percent maintenant à travers le pays et à  l’international sont fier.ère.s d’attribuer à la FESFO l’éveil de leur talent, de leur estime de soi ou de leur fierté. Ceux et celles qui ont l’occasion de vivre ces activités positives marquantes découvrent tout le sens de la devise de la FESFO :

« On veut, on peut, on s’unit… On l’aura! »

La FESFO est dirigée « par et pour » les jeunes grâce aux 188 personnes contact des écoles et des regroupements jeunesse membres de la Fédération. Le Conseil de représentation est responsable d’identifier les activités et le travail prioritaires des employé.e.s de la FESFO afin que sa mission soit respectée.

La FESFO défend les droits de ses membres à titre d’élèves, de jeunes et de Franco-ontarien.ne.s en siégeant à différents comités ministériels (p. ex. le Conseil consultatif du ministère de l’Éducation de l’Ontario et le ministère de la Formation et des Collèges et Universités), en organisant des campagnes de pression et en agissant comme porte-parole. La FESFO consulte régulièrement les jeunes par le biais de questionnaires, de tournées consultatives et d’activités de regroupement. À titre d’exemple, plus de 10 000 de ses membres ont exprimé leurs besoins dans le cadre de la Commission royale sur l’Éducation.

La FESFO forme des leaders depuis plus de trente ans par le biais du Stage franco-ontarien de formation en leadership (SFOFEL), d’innombrables ateliers offerts sur demande, des Forums : ta région, ton impact ! et de projets spéciaux. Deux mille jeunes par année vivent une fin de semaine de formation en français avec la FESFO.

La FESFO est porte-parole de la jeunesse franco-ontarienne

La FESFO est l’organisme porte-parole des jeunes. Trois niveaux de représentation déterminent la priorité accordée à chaque dossier politique : la représentation des élèves, des jeunes et des Franco-ontarien.ne.s.

Lors de notre dernière Assemblée annuelle, 92 délégué.e.s d’une quarantaine d’écoles étaient rassemblé.e.s pour orienter le travail et les positions de l’organisme, pour élire le Conseil de représentation et pour apprendre comment s’impliquer davantage auprès de la FESFO.

Afin de jouer plus efficacement son rôle de porte-parole et son rôle d’éducatrice politique, la FESFO ne travaille pas seulement avec son réseau « officiel ». Elle intervient auprès de tous ses membres en les impliquant de trois façons.

La FESFO consulte massivement les jeunes

  • Chaque année, la FESFO récolte des informations quant aux opinions et aux besoins des jeunes. Les moyens utilisés sont un sondage massif (environ à tous les quatre ans), des formulaires d’évaluation (8 000 à 10 000 répondant.e.s annuellement) ainsi que des sondages variés tout au long de l’année visant à recueillir des données sur des questions plus spécifiques.
  • La FESFO anime des Forums jeunesse de consultation par l’entremise de ses Forums : ta région, ton impact !, de son Assemblée générale annuelle et de son Stage franco-ontarien de formation en leadership (SFOFEL). C’est ainsi qu’environ 1 000 leaders et porte-parole déterminent les positions de la FESFO.

La FESFO sensibilise les jeunes

  • Selon les partenariats établis, les tournées de sensibilisation peuvent prendre la forme d’événements tels que Carrières en justice et Affirmation de soi.
  • La FESFO organise également des campagnes promotionnelles sur des sujets sociaux ou politiques (p. ex. annonces à la radio sur la violence faite aux jeunes femmes ou enjeux de la loi 160).

La FESFO mobilise les jeunes

  • Par le biais de pétitions ou de campagnes de pression (p. ex. campagne pour la gestion scolaire en 1995-1996, campagne d’appui à TFO en 1997, campagne de matériaux de construction et envois de 12 000 télécopies aux premiers ministres Mulroney et Rae pour obtenir les collèges francophones en 1992).
  • Par l’organisation de ralliements et de manifestations (p. ex. tournées d’information, chaîne humaine et ralliement pour SOS Montfort en 1997, ralliements et présentations face au projet de loi 160, 11 manifestations pour les collèges en 1992).
  • Par l’organisation de délégations et de présentations (p. ex. 28 présentations d’élèves du secondaire franco-ontarien à la Commission royale sur l’Éducation en 1993, à des comités à Queen’s Park tel que celui portant sur l’éducation et l’animation culturelle).

Culturellement, il n’y a rien de plus fort que des rencontres entre jeunes francophones de partout pour promouvoir les échanges et la collaboration.

C’est pourquoi la FESFO organise des activités régionales et provinciales reconnues comme prioritaires par les écoles. Ce sont généralement ces activités qui marquent le plus les élèves et dont on entend le plus parler entre les jeunes et dans les médias.

Notre mission

La FESFO est là pour s’assurer que la jeunesse franco-ontarienne participe pleinement au développement de sa communauté. Afin de répondre à sa mission, la FESFO veut permettre aux jeunes de :

  • découvrir leur personnalité ;
  • réaliser la place qu’ils et elles ont à prendre dans leur milieu afin de mieux l’identifier, l’évaluer et l’améliorer ;
  • vivre des expériences positives marquantes en français avec d’autres jeunes afin d’être plus ouvert.e.s sur le monde ;
  • réaliser le rôle qu’ils et elles ont à jouer comme francophones dans leur communauté ;
  • s’affirmer comme Franco-ontarien.ne.s, pour qu’ils et elles prennent position en posant des gestes d’affirmation en tant que francophones.

Pour articuler cette mission, la FESFO intervient de façon à :

  • défendre les intérêts et les opinions des jeunes auprès de celles et ceux qui ont des rôles de décideur ;
  • fournir des occasions de formation, de rassemblement et d’animation à ses membres.

La FESFO adhère à quatre engagements qui guident ses actions et ses interventions politiques.

Francophonie de A à Z

La FESFO est un organisme francophone et veut offrir la chance à ses membres de l’être aussi. Passer une fin de semaine en français entouré.e.s d’autres jeunes francophones est souvent une occasion inoubliable et essentielle au cheminement culturel de nos membres.

Le plus souvent possible, la FESFO s’affilie avec d’autres institutions et organismes francophones. De plus, elle se donne le mandat de s’assurer que ses membres aient accès à des services en français.

D’une part, la FESFO offre des ateliers de sensibilisation portant sur une variété de sujets puisqu’il s’agit de services qui sont rarement disponibles en français.

D’autre part, la FESFO a mené, et mène toujours, plusieurs combats afin d’assurer qu’il soit possible pour ses membres de vivre en français, et ce, dans tous les domaines de la vie quotidienne. La FESFO milite pour la création et le maintien d’institutions, de médias, d’organismes et de services francophones partout en province.

Équité

L’équité est le principe qui conduit à corriger des inégalités que subissent des personnes ou des groupes défavorisés. La FESFO applique le principe d’équité dans toutes ses actions.

Plusieurs défis de la jeunesse franco-ontarienne résultent de l’isolement géographique et culturel. Il est donc primordial pour la FESFO de réduire cet isolement en s’assurant que chacun.e puisse participer à ses activités, peu importe son lieu de résidence, son statut socioéconomique ou le nombre d’élèves inscrit.e.s à son école.

Par exemple, les frais d’inscription qui incluent toujours le transport sont les mêmes pour tou.te.s les participant.e.s. Également, il n’est pas nécessaire d’avoir une équipe d’improvisation à son école pour participer au volet Improvisation des Jeux franco-ontariens.

L’équipe d’animation de la FESFO est responsable d’appliquer ce principe en s’assurant que ses activités soient accessibles à tou.te.s, et d’intervenir au cas où ses participant.e.s ne le respecteraient pas.

Au niveau politique, la FESFO revendique l’équité en matière d’éducation, de services en français et d’opportunités d’épanouissement pour ses membres.

Bien-être et justice sociale

La FESFO veut que sa membriété soit bien (entre autres, physiquement, socialement et mentalement). Durant ses activités, elle s’assure que les participant.e.s et son équipe d’animation mangent bien, se sentent en sécurité et sentent qu’ils et elles puissent parler en toute franchise à l’équipe d’animation et de coordination.

La FESFO est devenue la Fédération de la jeunesse (remplaçant « élèves ») franco-ontarienne afin de bien répondre à tous les besoins de ses membres, qu’ils soient relatifs à l’école ou à toute autre chose. Afin que ses membres puissent prendre part à la vie communautaire, cette communauté doit être sécuritaire et encourager leur croissance personnelle.

Par conséquent, la FESFO a élaboré une panoplie d’initiatives qui offrent à ses membres des outils pour traiter des questions de discrimination, qu’elles soient fondées sur l’ethnie, le sexe ou l’orientation sexuelle.

Écologisme

Lors de l’Assemblée générale annuelle de 2005, les jeunes délégué.e.s ont adopté à l’unanimité une proposition de créer des ressources qui permettraient à la jeunesse franco-ontarienne d’agir sur la question de l’écologie.

Depuis, la FESFO a développé un atelier sur l’écologie offert durant les Forums régionaux « Ta région, ton impact ! ». Celui-ci est également disponible pour les écoles en tout temps. De plus, la FESFO adopte un comportement conscient de l’environnement. Par exemple, durant ses activités, elle encourage de recycler et de composter en plus d’utiliser des matériaux de bureau « verts ». Finalement, elle demande à son équipe d’animation d’adopter des comportements écologiques afin d’encourager ceux-ci chez ses participant.e.s.

Voici un aperçu de la structure de la FESFO :

organi